Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le symbolisme des nombres


Recherche

Archive : tous les articles

Index des rubriques

Bloc libre 1 (HTML)

Discussions actives avec dernier commentaire
L’arbre comme symbole (2)
Mardi 09/09 08:14 - Nadine
Georges Laraque, un sportif de cœur (2)
Mardi 09/09 08:13 - Sophy
Le chiffre 11 (6)
Samedi 23/08 06:52 - Karanne
Le Nombre 23 (45)
Lundi 02/06 21:09 - sucrenie
Hommage à un grand mathématicien qu’était Benoît Mandelbrot (1)
Lundi 26/05 10:12 - Daniel

Symbolisme
La symbolisation et le bonheur
Une approche éducative qui recourt à l’action mystérieuse des symboles
Symbolisme et chiffre – les nombres 3-7-9-10-10000
Blog de Ganeshabreizh : Poésie, langages et spiritualités
Symbole : Pentagone, pentacle ou pentagramme
Le site Lotus Au cœur du symbolisme
Symboles et symbolisme
L’arbre comme symbole
Hommage aux arbres

Mathématiques

Physique
Stephen Hawking
Un grand penseur à la recherche de la compréhension de l’univers
Marie Curie
Site Web documentaire et scientifique
La physique des particules
Vers l’infiniment petit …
Maths Physique Express
Lorsque les mathématiques et la physique se rejoignent pour le plaisir du plus grand nombre de lecteurs
Notions de physique

Fractales
Les fractales dans la nature
Hommage à un grand mathématicien qu’était Benoît Mandelbrot
Le père des fractales
Article : Temps fractal et capital temps : de nouvelles manières de vivre le temps
L’homme Symbiotique de Joël de Rosnay
Le symbole de l’œuvre de Raôul Duguay
La fleur tricolore, figure géométrique, symbole de son œuvre, s’inspire des fractales de Benoît Mandelbrot
Fractales, nature, art et géométrie
Deux sites Web qui parlent de fractales et de nature

Nombre d'or
Le temps, symbole d’équilibre
Styles de montre basés sur le nombre d’or. Encyclopédie sur le temps. Histoire et dictionnaire de l’horlogerie
Étude : L’utilisation du Nombre d’or en design de site Web
Une critique très personnelle
Un projet étudiant sur le Nombre d'or
"Bienvenue sur le site dédié au Nombre d'or"
Nombre d’or : Un article de Ekopedia
Ekopedia : encyclopédie libre à caractère humanitaire
Nombre d’or et mathématiques
Dynamique du nombre d’or

Nombres
Le chiffre 11
Coïncidences, croyances et symbolisme
Population mondiale : sept milliards
Statistiques, prévisions et questionnement sur l’avenir
Le nombre Pi
Informations sur Pi mais aussi un supplément sur les fractales
La symbolique des nombres
Projet Aurore de l’Université de Franche Comté
Statistiques en temps réel: compteur mondial
Deux sites Web: poodwaddle et worldometers

Mystique et spiritualité
Chögyam Trungpa
Introducteur du bouddhisme tibétain en Occident et maître spirituel controversé
La phonologie du sanskrit
Portail : Sanskrit
Les phosphènes
Le livre des phosphènes et les travaux du Docteur Francis Lefebure
La Kabbale par André Lemoine
Son livre « Je »
La langue SANSKRIT
La langue divine?

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Étude symbolique
--> Écrits sacrés, Mythes et Récits

    Francis Doignon Tournier a écrit un ouvrage, Arbre du milieu du jardin  (format HTML ou pdf, 167 pages), qu’il qualifie d'étude symbolique, non historique, non scientifique, mais venant d’une opinion exclusivement subjective. Son but est de témoigner d’une expérience vécue et de tenter de convaincre par sa sincérité. Il ajoute qu’il a longtemps cherché des réponses du côté philosophique proposées par des penseurs matérialistes mais que cela ne l’avait jamais satisfait. C’est pourquoi il est devenu agnostique, c’est-à-dire qu’il ne peut admettre d'adhérer à aucune Église quelconque. Il estime que sa liberté de conscience et l’usage de son libre-arbitre sont les plus importants. (Voir la suite.)

 

 

Il a découvert le Symbolisme par l’étude, la réflexion et a acquis l’intime conviction de l’existence d’un Créateur de toutes choses. Il fonde sa conviction sur une tentative de compréhension du sens réel, profond, caché des textes sacrés. Il met en garde les esprits purement intellectuels ou scientifiques car l’on doit développer l’intelligence du cœur, soit le ressenti, et non juste la raison.

« La signification profonde des symboles, en effet, n'est accessible que par "l'intelligence du coeur", qui est incompatible avec la raison raisonnante, puisqu'elle est d'abord intuitive et ne fonctionne qu'au travers de ce que chacun ressent naturellement et instinctivement. »

Il ajoute qu’il ne s'agit pas d'imposer une compréhension particulière, mais de proposer un éclairage susceptible d'enrichir la réflexion. En fait, seul le fait de ne pas rester immobile compte, pourvu que l’on poursuive sa route et que l’on avance. Il propose une riche bibliographie d’œuvres qu’il a lui-même étudiées, selon le nom d’auteur en illustrant la plupart du temps la couverture du livre et donnant parfois le lien web où on peut se le procurer.

 

 

Mythes et Récits

 

Selon Francis Doignon Tournier, les Mythes et Récits nous permettent de pénétrer le monde mystérieux du Symbolisme, ils agissent comme support derrière lequel se cache le message ésotérique. Comme les symboles ils sont porteurs de messages dissimulés sous l’apparence. Ils ont donné lieu à une volumineuse littérature qui est l’œuvre d’historiens, de sociologues et de philosophes mais, selon lui, peu d’entre eux ont tenté d’en découvrir le sens caché, sauf à sa connaissance, Robert Jacques Thibaud.*

 

En parlant de Robert Jacques Thibaud, Francis Doignon Tournier dit de ses oeuvres: 

(source dans la section Mythes et Récits)

« Il nous propose en particulier une mise en parallèle des mythes d'Osiris et d'Héraklès avec les Évangiles et La Légende Dorée, qui oblige tout lecteur sincère, non obnubilé par le dogme, à une relecture totale des livres sacrés, relecture qui, en définitive, et quoi qu'il en paraisse au premier abord, ne peut que nous rapprocher de la parole du Christ, telle au moins qu'elle nous a été transmise par les Évangiles, canoniques et apocryphes, et telle qu'elle a été traduite en français dans la T.O.B. (Traduction Œcuménique de la Bible). » 

 

* Écoutez la conférence audio de Robert Jacques Thibaud sur ce site:  Mythologie et Symboles, c’est très intéressant.

 

 

Sur un autre site Web de Francis Doignon Tournier qu'il nomme: L’inaccessible étoile, il nous propose de lire les thèmes suivants :

 

 

cliché Jean-Jacques Gaté, tous droits réservés
TRADITION ET SYMBOLISME
pour une vision intuitive des Symboles de l'Egypte à nos jours

Titre

Avertissement

Préface

Introduction

Aujourd'hui

Le proche devenir

" Ath-Ka-Ptah "

Permanence de la tradition

La Cathédrale de Chéops et la Pyramide de Chartres

Mythes et récits

Le mythe d'Osiris

Le mythe d'Hérakles

Le Roman de la Rose

Le Symbolisme

Le Symbole

Le croisement des sceptres

Des Nombres

Un - Deux - Trois

Le symbolisme duodécimal

Le symbolisme comme langage universel

Le symbolisme comme philosophie

Le symbolisme est une métaphysique

Le Temple, lieu sacré

Vers l'Harmonie ?

Le mythe d'Oedipe

En guise de conclusion

Bibliographie

N.B.: Dans la rubrique La Cathédrale de Chéops et la Pyramide de Chartresl'auteur parle du    nombre d'or.

Et dans les rubriques Le Symbolisme et Le Symbole, il propose des définitions du symbolisme et du symbole.

 

 

Mes réflexions personnelles après lecture de plusieurs pages de cette étude:

 

Personnellement, j’ai trouvé que son étude  requiert une lecture exigente et assidue mais très inspirante et enrichissante. L’intuition et le bon sens sont au cœur de cette étude symbolique. Je crois qu’il faut avoir soi-même ressentie intuitivement comment on intègre les effets subtiles du symbolisme dans notre vie pour en déchiffrer le contenu.

 

Je suis d’accord avec lui pour affirmer que les vrais symboles viennent d’un langage naturel de l’univers. Que l’on en ressent avec certitude la signification avant même de tenter de comprendre quoi que ce soit par la raison. Et que ces symboles sont accessibles et universels, qu’ils n’appartiennent à aucunes religions mais qu’ils sont prêts à être captés tels des ondes subtiles qui possèdent un langage imagé et significatif, que moi j’appelle la Révélation.

 

Nous n’avons pas besoin d’être religieux ni de faire partie d’un groupe quelconque pour développer nos qualités de cœur et pour devenir un être harmonieux qui ne deviendra,  surtout pas, un être de pouvoir. C’est en ce sens que la liberté retrouve sa noblesse, que l’être de dualité que nous sommes, retrouve son équilibre, sa dignité dans l’unité. Qu’importe le chemin initiatique et le support qu’une personne a besoin pour parvenir à cet équilibre, en autant que le respect soit toujours présent et que la persuasion ne devienne pas une persécution.

 

C’est ce que je pense, que la plupart des religions forment des adeptes ou croyants qui tentent, malheureusement, et souvent très maladroitement, d’imposer des codes de conduite morale qu’ils confondent avec le développement de la conscience individuelle éternelle. La dualité de la matière impose des règles d’équilibre pour que l’un ne l’emporte point sur l’autre, le mal sur le bien, le bien sur le mal, le négatif sur le positif, le positif sur le négatif, le yin sur le yang, et vice versa, etc.

 

Les mythes et les religions sont faits pour ça, mais en aucun cas, ils doivent devenir rigides. Ils ne sont que des guides et possèdent des clefs qui sont souvent des symboles ce qui nous donnent le potentiel et la possibilité d’ouvrir les portes de la connaissance et non celle du savoir. Le savoir appartient à l’homme, il l’accumule et le bâtit au fur et à mesure qu’il progresse sur la terre, avec bien entendu, des essais et des erreurs. Par contre, la vraie connaissance se crée dans le cœur et non dans la tête car c’est par la bonté, la beauté et l’harmonie que l’Homme parvient à découvrir toutes les subtilités de son être tout entier. C’est là la clef qui ouvre toutes les portes et conduit au paradis, c’est-à-dire au bonheur, à la vraie liberté.

 

L’explication de Francis Doignon Tournier de La Genèse III, au sujet d’Adam et Ève est très plausible car je pense aussi que le Créateur n’est pas un être autoritaire et dogmatique mais plutôt la Voie d’une représentation de l’Harmonie et de l’Amour à atteindre par un cheminement qui nous ramène à l’Unité originelle mais consciente. D’où la nécessité de passer par l’initiation dans ce monde de dualité pour retrouver l’harmonie de l’unité, l’androgyne. La fusion ultime vers la totalité où le tout est intégré à l’individu conscient. La Création possède des signes, ils sont universels. La langue des hommes n’a rien à voir avec ce langage, ces signes sont comparables à la musique, donc universels, comme dit Francis Doignon Tournier dans son étude symbolique.

 

La fascination des symboles vient de ce fait probablement, ils nous interpellent, ou du moins nous appellent tous, car ils sont toujours présents, ils font partie de notre environnement. Je dirais même qu’ils veillent sur nous car en cas de catastrophe, ils sont les indicateurs pour nous informer des dangers à venir. Hélas, très peu de gens ont appris à décoder les messages si bien que l’humanité est souffrante puisqu’elle subit plutôt que de réagir à temps. Est-ce que cela est nécessaire? Là est la grande question que je me pose.

 

La souffrance peut-elle être évitée, doit-on se responsabiliser sur cette terre ou sommes-nous condamnés à vivre dans le chaos de ces guerres de pouvoir qui nous harcèlent sans cesse? Tout le monde croit en l’amour, tout le monde aime la paix, mais combien vivent en harmonie? Combien de personnes sont prêtes au partage, à secourir, à aider et surtout à aimer? Si les symboles sont des clefs pour le chemin éternel et que la majorité ne les voient pas, à quoi servent-ils? À nous divertir, comme tout le reste de la création? À exercer un pouvoir de manipulation ou d’autorité?

 

À moins qu’il ne s’agisse d’une époque lointaine, d’un temps à venir après de très longues tribulations, où les consciences vibreront telles des symphonies surgissant de l’esprit d’un compositeur sous l’effet d’une inspiration.

 

Le Symbolisme, est-ce un langage? Est-ce un guide spirituel? Est-ce un support à l’esprit pour le prévenir ou est-ce une communication avec les autres mondes ou autres lieux?

 

Il n’appartient qu’à nous de le découvrir, pas seulement en l’analysant mais en le ressentant de plus en plus profondément, comme faisant partie de notre essence même. C’est là, à mon avis, tout le sens du Symbolisme. Le laisser être en nous sans jugement, sans obsession. Juste comme une essence naturelle, se dégageant peu à peu dans la matière, se développant et enveloppant tel un parfum de fleur qui caresse et nous remplie de joie et de satisfaction.

Ecrit par Laginette, à 15:43 dans la rubrique "Symbolisme".

Commentaires :

  Laginette
13-02-06
à 10:50

La langue hébraïque de Moïse

 RETROUVER LA LANGUE HÉBRAÏQUE DE MOÏSE

Cette page Web* du site Arbre du milieu du jardin nous décrit l'histoire en gros des tribulations des principales langues à l'origine des écrits sacrés.

* Cliquer sur le lien dans le menu déroulant gauche: Retrouver la langue hébraïque de Moïse.

J'ai remarqué qu'il y a eu des disputes et des mésentantes à propos des traductions de ces écrits sacrés surtout d'après le caractère des interprétations qu'en ont fait les humains. Il est évident qu'il est impossible de conserver des écrits intégrales en les traduisant.

"Comme on l'a vu, l'hébreu d'aujourd'hui n'a plus grand chose à voir avec l'hébreu de Moïse, et la traduction française des livres de la Loi dont nous disposons ne nous permet pas de nous faire une idée exacte de l'enseignement de Moïse, puisqu'elle ne repose que sur des textes plusieurs fois traduits et déformés, et ne s'appuyant que sur le corps concret du message (les images) et non pas sur son esprit et sa philosophie (les concepts)."

Un érudit et linguiste du début du 19ième siècle, Fabre d'Olivet a tenté  de retrouver les dimensions originelles de la langue hébraïque de Moïse en consultant des rabbins de la tradition orale mosaïque:

« En travaillant la kabbale, en étudiant le tracé des caractères, selon les principes hiéroglyphiques de leur formation primitive, il a essayé de reconstituer les éléments de base d'un langage symbolique qui selon son expression, "pénétre les sanctuaires esséniens, en ouvrant l'arche sainte des trésors de la sagesse égyptienne en se méfiant de la doctrine extérieure des juifs". »

« Il réussit ainsi à proposer une nouvelle grammaire et un nouveau lexique hébraïque, fondamentaux ouvrant des horizons neufs sur les Livres de la Loi, démontrant toute la richesse de l'hébreu traditionnel, dont les mots, soigneusement composés peuvent s'interpréter à trois niveaux, selon que l'on s'intéresse:

- au sens littéral;
- au sens révélé par le symbolique des lettres;
- au sens révélé par la symbolique des nombres, qui composent chaque mot, puisque chaque lettre a son équivalent numérique.
»

Un passage de ce texte a retenu mon attention, c'est la conclusion:

« La rénovation des textes bibliques est à la mode. André Chouraqui a publié une remarquable traduction de certains textes bibliques, tentant d'ouvrir les portes qui permettent une autre lecture que celle faite couramment depuis plus de 2 000 ans.

Si l'on va encore au delà, en se lançant dans ce type de travail pour tenter d'approcher le sens profond du Sepher de Moïse, en appliquant à sa traduction les clés de la symbolique des lettres, telles qu'elles furent mises en évidence par Fabre d'Olivet et d'autres, il semble devenir évident alors, qu'on ne se trouve plus devant une bande dessinée expliquant à partir d'images, la création du monde et de la vie de façon caricaturale, mais devant un véritable livre de physique et de métaphysique, démontrant le haut niveau de science et de conscience qu'avaient pu acquérir Moïse et les prêtres de l'Ancienne Egypte. »

 

 




Modèle de mise en page par Milouse - Version  XML   atom